Chantier 2 : mieux anticiper l'arrivée des innovations

10.05.19
Une grande visibilité des innovations à venir devient indispensable, à la fois pour les patients et leur juste information, et pour en anticiper les coûts et les conditions d'accès.

 

Penser globalement le progrès et la R&D sur quatre piliers, allant de la recherche amont au bien-être du patient

Au regard des progrès par pathologie, figure aussi le renouveau d’une approche ancienne intégrant quatre piliers : le progrès de la connaissance et de la compréhension des pathologies ; la prévention, le dépistage et l’épidémiologie (avec des progrès majeurs à accomplir) ; des traitements ciblés ; et l’accompagnement de la qualité de vie du patient (médical, social, psychologique, mise en capacité).

L’innovation doit associer ces différents progrès avec une vue globale : quels sont les points faibles, les leviers... Il s’agit pour les acteurs des écosystèmes d’aller loin que les approches translationnelles, et d’intégrer les enjeux et liens vers les autres piliers.
 

Créer un cadre pérenne de dialogue sur les innovations

Associant les industriels et le régulateur (administrations et organismes concernés, Assurance maladie...), il offrirait une meilleure visibilité pour anticiper l’innovation plutôt que la subir, permettrait de développer une vision partagée des enjeux.
Le principal manque est un véritable dispositif d' "Horizon scanning" partagé afin d'anticiper le dépôt des dossiers et l'impact sur les systèmes de soins.

 

 

                                                                                 Ce que font les autres pays

 

Plusieurs pays ont mis en place des mécanismes de détection précoce des médicaments innovants, afin que l'ensemble des acteurs du système de santé disposent d’une vision anticipée du marché en amont des autorisations de mise en marché, en général entre un et trois ans avant l’arrivée sur le marché des médicaments.

Comme le souligne une récente étude de l’Institut national du cancer (INCa), ces dispositifs "partagent l'ambition (...) d'une part d’apprécier et anticiper la charge d'évaluation attendue pour les agences de régulation, et, d’autre part, d’évaluer l’impact potentiel, voire économique, de ces nouveaux médicaments sur le système de santé des pays". 
Ils existent, sous des formes différentes, en Italie (projet Horizon Scanning), au Royaume- Uni, au Canada ou aux Etats-Unis.

 

 

 

 

 

(Chantier 2 "Mieux anticiper l'arrivée des innovations pour permettre l'adaptation la efficace du système de soins").

Extrait de Santé 2030 - Partie 4 : 10 chantiers pour construire 2030. Retrouvez  l'intégralité de l'étude sur le site.